Close finish dans le Vendée Globe

Après 80 jours, les participants du Vendée Globe ont afflué dans le port des Sables-d'Olonne. En raison du jeu de compensation de temps accordé par le jury, ce n'est pas Charlie Dalin (arrivé le premier) qui a été déclaré vainqueur, mais le numéro 3 à l'arrivée Yannick Bestaven.

Le Vendée Globe est l'une des compétitions de voile les plus difficiles. Les participants doivent terminer seuls leur tour du monde sans aucune assistance extérieure.

Arriver en premier et ne pas gagner

Le Français de 36 ans Charlie Dalin a été en tête pendant plus de la moitié de la course de cette 9e édition et a été le premier à regagner la Vendée, après un voyage de 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes.

Pourtant, Dalin n'a pas pu écrire la course de voile non-stop à son nom, car c'est Yannick Bestaven, un Français de 12 ans plus âgé, qui gagnera. Bestaven n'a franchi la ligne d'arrivée qu'à la 3ème place, à environ 8 heures de Dalin, mais grâce à une compensation de 10 heures et 15 minutes par le jury, il s'est placé comme lauréat sur la liste des honneurs.

Bestaven avait reçu cette compensation après avoir arrêté sa course le 30 novembre pour aider son collègue Kevin Escoffier aux côtés d'autres marins. Son bateau a été brisé en deux et coulait.

L'Allemand Boris Herrmann - tout comme Dalin - était l'un des grands perdants. Il avait reçu 6 heures de compensation pour son aide dans le même incident avec Escoffier et avait la victoire à portée de main, mais 160 kilomètres avant l'arrivée, l'impensable s'est produit: Herrmann dormait quand il s'est écrasé dans un bateau de pêche avec son Seaexplorer et perdait un temps précieux. l'Allemand a terminé à la 4e place.

Retrouvez les highlights sur la chaîne vidéo du Vendée Globe.